Bien assurer son commerce

 

Comme tout chef d’entreprise, le commerçant gère une activité professionnelle comprenant des risques quotidiens plus ou moins élevés, plus ou moins identifiés et plus ou moins impactant sur ses finances. L’activité commerciale induit certaines obligations en matière d’assurance. Pour protéger l’entreprise à long terme, l’assurance professionnelle doit être choisie avec soin.

En tant que commerçant, vous êtes responsable de tous les dommages causés par vous-même, vos salariés, votre matériel, vos locaux professionnels ou les produits et services vendus. Pour vous protéger contre toute poursuite éventuelle, il est essentiel d’opter pour une assurance professionnelle adéquate à votre activité. Pour les commerçants, l’assurance commerce est surement la plus proche des risques quotidiens. Celle-ci répond à toutes les problématiques professionnelles de votre activité, pour vous couvrir dans toutes les situations.

Le commerçant est confronté à des événements professionnels dont il ne peut pas toujours assumer la charge. Que ces événements soient des catastrophes naturelles, des sinistres, des agressions extérieures ou des problèmes issus de l’interne, l’activité et les finances de l’entreprise sont souvent impactées. Ainsi, opter pour une assurance commerce dès le lancement de l’entreprise permet de prévoir et de minimiser l’impact des aléas professionnels.

Les garanties induites dans l’assurance commerce sont pensées pour toutes les situations courantes de la vie professionnelle : incendies et explosions, responsabilité civile professionnelle, perte d’exploitation, vol et vandalisme, dégât des eaux, dommage électrique et panne de matériel, bris de glace ou de vitrine, transport de matériel ou marchandise, perte de valeur vénale du fonds de commerce, activité exercée en dehors des locaux professionnels… Une gamme complète de couvertures professionnelles est développée par les assureurs pour répondre aux besoins des commerçants.

Pour bien choisir son assurance commerce, le chef d’entreprise doit commencer par réaliser un état des lieux de ses ressources : salariés, fournisseurs, biens, locaux, produits vendus, automobiles, etc. Il doit envisager les différents risques liés à l’activité et leurs retombées financières pour assurer son commerce en conséquence.